Bannière bouton
Bannière bouton
Bannière bouton

credit photos: Sylvie Fréjoux

 

 

Auteur, compositeur et chanteur à texte, c’est en autodidacte et par le biais de l'autoproduction qu'Alex Pardossi se révèle dans son art. Loin des pistes balisées et des conventions du métier, il a su tracer doucement mais sûrement son chemin artistique et poser son univers authentique, singulier et surprenant.

 

Enfant de la Toscane par son père, c’est sur les bords de l’Arno qu’il prend ses premières inspirations en 2009, après avoir dit "non!" à son métier initial de professeur d'histoire-géographie. Il ne cessera depuis d'écrire et de composer.

 

Son premier album « Libéré » sort en 2010 sur le net, un an après avoir démissionné de la fonction publique pour embrasser la vie d'artiste et raconter le monde tel qu’il le voit, le ressent, l’espère. Cet opus sera suivi en 2012 d'un second «L’â(r)me du vainqueur » pour lequel il fera réaliser ses premiers clips-vidéos.

 

Poursuivant sa route et ses inspirations, il s’entoure d'une nouvelle équipe qui lui permettra en 2014 de réaliser son troisième album « Être & avoir » et de monter enfin sur les scènes locales avec son répertoire.

 

Voyageant à plusieurs reprises à Ouagadougou (Burkina Faso), il y tisse des liens très forts et y fait notamment des rencontres artistiques qui le conduisent à enregistrer en 2015 Burkin'Yam, un album collaboratif aux sonorités afro-reggae, entièrement dédié à l'Afrique.

 

En 2016, il revient à ses premières amours et forme le groupe de rock français "Les INfréquentables" avec lequel il reprend et réarrange la plupart de ses chansons et prépare un nouvel album à l'horizon 2018.

 

Au gré de ses productions, Alex aime y distiller des reprises librement interprétées et adaptées aux inspirations et aux projets du moment. C'est ainsi qu'il écrit pour l'album Burkin'Yam, "T'as fait se tirer le président", sur l'air du célèbre "I shot the shériff" de Bob Marley ou encore "Miradors et Barbelés" (album Être & avoir) inspiré du non moins célèbre "All along the watchtower" de Bob Dylan déjà revisité en son temps par Jimi Hendrix. Une façon aussi de rendre hommage à ceux qui , aussi bien français qu'anglo-saxons, on influencé et guidé son parcours et sa musique.